Accueil > Articles Quotidiens > Le lait entier comme passeport santé
Le lait entier comme

Le lait entier comme passeport santé

Le lait demi-écrémé a peut-être finalement trouvé plus fort que lui avec le lait entier. Une étude américaine qui a étudié près de 3 000 adultes pendant 22 ans montre que le lait entier réduit sensiblement le risque de décès par Accident Vasculaire Cérébral (AVC). Grâce à cette étude, le lait entier pourrait retrouver ses lettres de noblesse.

Les bienfaits du lait sont connus depuis fort longtemps, mais les débats entre demi-écrémé et lait entier existent et pourraient être relancés par les résultats d’une étude conduite par un groupe de chercheurs de l’Université du Texas. 2 907 adultes américains âgés de 65 ans et plus ont été suivis pendant 22 ans. Un laps de temps très long au cours duquel, leur taux sanguin (qui comprend trois acides gras différents) a été analysé. Les résultats sont impressionnants puisque les personnes avec les taux d’acides gras les plus élevés ont moins de 42 % de chance de mourir d’un AVC.

La directrice de l’étude, Marcia Otto, explique que ces « résultats renforcent significativement le nombre de preuves suggérant que les graisses des produits laitiers, contrairement à la croyance populaire, n’augmentent pas le risque de maladie cardiaque ou la mortalité globale chez les adultes plus âgés ». Consommer du lait entier préviendrait les risques d’AVC. Cette donnée est essentielle aux Etats-Unis où 610 000 décès par an sont directement liés à une maladie vasculaire. Cela constitue également un problème majeur en France où chaque année 150 000 personnes sont victimes d’accidents vasculaires cérébraux.

Cette étude publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition rappelle ainsi l’importance de la nourriture dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux. Les produits laitiers, riches en matières grasses, sont recommandés et le lait entier sera désormais peut-être mieux perçu que le lait demi-écrémé. En France, les autorités sanitaires recommandent deux produits laitiers par jour. Reste qu’un régime sain et équilibré est la meilleure solution pour éviter autant que faire se peut les accidents vasculaires.

Par ailleurs, des comportements à risque sont à bannir comme la consommation de tabac et une alimentation déséquilibrée à l’origine de diabète et de cholestérol. L’hypertension constitue aussi un facteur à risque. Ainsi, le lait entier ne peut prétendre être la solution miracle, mais il peut contribuer à réduire une partie des risques liés à l’alimentation. Qu’il soit demi-écrémé ou entier, le lait reste une boisson incontournable surtout pour les plus petits. Et la concurrence n’est pas encore prête.

Source: Consommation & Société

À propos Denise Abou Jamra

Laisser une réponse