Accueil > Articles Quotidiens > Les pommes frites croustillantes, le pain grillé, potentiellement cancérogènes
Les pommes frites croustillantes

Les pommes frites croustillantes, le pain grillé, potentiellement cancérogènes

Les représentants des 28 États membres de l’Union européenne ont donné leur accord le 19 juillet 2017 à une proposition de la Commission européenne qui vise à réduire la présence dans les aliments de l’acrylamide, une substance cancérigène présente dans certains aliments chauffés comme les frites, les chips, le pain, les biscuits ou le café.

La nouvelle réglementation exigera des producteurs alimentaires, des chaines de fast-food et des restaurants qu’ils prennent des mesures pour s’assurer que les niveaux d’acrylamide dans leurs produits restent en-dessous des valeurs de référence.

L’acrylamide est une substance chimique qui se forme naturellement dans les aliments riches en amidon lorsqu’ils sont cuits à haute température : friture, cuisson au four, rôtissage… (…)

De son côté, La FSA, l’Agence de sécurité alimentaire du Royaume-Uni a lancé dès 2015 des campagnes d’information à destination de la population britannique pour informer des risques liés à l’acrylamide. Cette campagne fait suite à une étude de novembre 2015 qui montre que le pain trop toasté, les pommes de terre trop dorées renferment des niveaux élevés d’acrylamide. Selon le Pr Guy Poppy, directeur scientifique de la FSA, « les niveaux d’acrylamide auxquels nous sommes exposés par l’alimentation pourraient augmenter le risque de cancer. »

L’acrylamide se retrouve dans des produits tels que les chips de pomme de terre, les frites, le pain, les biscuits ou encore le café. Il a été détecté pour la première fois dans des aliments en avril 2002, mais il est présent depuis que l’homme cuit ses aliments. L’acrylamide est également présent dans la fumée de tabac.

L’étude britannique de 2015 a analysé des échantillons d’aliments préparés par 50 familles britanniques et mesuré la quantité d’acrylamide en laboratoire.

Plus les pommes de terre sont croustillantes, plus le pain est grillé, plus le niveau d’acrylamide qu’ils contiennent est élevé. Les pommes de terre ne doivent pas avoir une couleur plus soutenue que le doré, et le pain toasté devrait avoir la couleur la plus claire possible.

(…)

L’acrylamide étant présent dans un large éventail d’aliments consommés au quotidien, tous les consommateurs sont exposés, mais les enfants plus que d’autres groupes d’âge proportionnellement à leur poids corporel.

Les catégories alimentaires qui contribuent le plus à l’exposition à l’acrylamide sont les produits frits à base de pommes de terre, le café, les biscuits, les biscuits salés, les pains grillés, les biscottes et le pain. Étant donné que tout niveau d’exposition à une substance génotoxique pourrait potentiellement endommager l’ADN et provoquer un cancer, les scientifiques de l’EFSA ont conclu qu’ils ne pouvaient pas définir de dose journalière tolérable (DJT) pour l’acrylamide dans les aliments.

(…)

Source: La Nutrition

À propos Denise Abou Jamra

Laisser une réponse