Accueil > Articles Quotidiens > Lu Pour Vous: Le yaourt inverserait les symptômes de dépression
Lu Pour Vous: Le yaourt inverserait

Lu Pour Vous: Le yaourt inverserait les symptômes de dépression

Des étudiants de l’université de la Virginia School of Medicine ont inversé des « comportements dépressifs » chez les souris en les alimentant avec du Lactobacillus, une bactérie probiotique que l’on trouve dans le yaourt.

Ce faisant, ils ont découvert un mécanisme précis concernant la façon dont les bactéries affectent l’humeur, permettant ainsi de tirer un lien direct entre la santé du microbiome intestinal et la santé mentale. Les chercheurs espèrent que leurs découvertes vaudront aussi pour l’Homme et prévoient de les vérifier chez les patients souffrant de dépression.

« Le grand espoir pour ce type de recherches est que nous n’ayons plus besoin de nous embêter avec des médicaments complexes et des effets indésirables en jouant simplement avec le microbiome », a expliqué le chercheur principal, Dr Alban Gaultier. « Ce serait magique de pouvoir changer notre régime alimentaire, la bactérie qu’on prend, et stabiliser notre santé et notre humeur.»

(…)

Le Dr Alban Gaultier estime que la bactérie intestinale joue un rôle sur l’humeur. En effet, après avoir analysé la composition du microbiome intestinal avant et après que les souris ont été sujettes au stress, son équipe a découvert que la grande transformation était la perte du Lactobacillus. Une fois retiré de l’équation, les symptômes de dépression commençaient à apparaître, mais en nourrissant les souris avec le probiotique, elles restaient quasiment à niveau. « Une simple souche de Lactobacillus peut influencer leur humeur », a souligné le Dr Alban Gaultier.

Les chercheurs ont également découvert que le Lactobacillus intestinal affecte le niveau d’un métabolite contenu dans le sang, la kynurénine, qui a été associé au déclenchement de la dépression. Quand le Lactobacillus était affaibli dans l’intestin, les niveaux de kynurénine augmentaient – et les symptômes de la dépression se développaient.

Ces découvertes ont été publiées par la revue Scientific Reports.

Source: CANOE.CA

À propos Denise Abou Jamra

Laisser une réponse