Accueil > Articles Quotidiens > Et si je souffrais de boulimie !
Et si je souffrais

Et si je souffrais de boulimie !

Pour commencer, permettez-moi de préciser que cet article vise uniquement à définir la boulimie et ne doit être considéré qu’aux fins d’information. Ainsi, il est toujours conseillé que la discussion approfondie d’un cas de boulimie doit se faire avec un professionnel de santé.

1- La boulimie fait partie des troubles du comportement alimentaire et affecte le plus souvent la population féminine.

2- La boulimie est une conduite alimentaire compulsive vis-à-vis de la nourriture ; elle est en général précédée d’une sensation d’anxiété ou d’angoisse et non d’appétit.

3- Ce comportement se caractérise par « une perte de contrôle » qui se manifeste par une consommation rapide d’une quantité importante de nourriture dans un temps très court.

4- La personne « boulimique » peut se jeter sur n’importe quel aliment disponible au moment de sa crise ou sur des aliments qu’elle juge mauvais pour la santé ou qu’elle s’en prive strictement durant ses périodes de « régime alimentaire ».

5- La personne « boulimique » peut se jeter sur une nourriture hypercalorique. Elle peut manger toute seule en cachette. Ses crises peuvent être suivies par des vomissements provoqués, par des régimes restrictifs, par l’abus de laxatifs ou de diurétiques, par des douleurs abdominales, par un endormissement, par une hyperactivité physique, ou aussi par une faible estime de soi.

6- En général, la personne « boulimique » souffre de fluctuations pondérales dues à l’alternance entre les périodes de jeûne et les périodes de crises.

7-Selon la gravité et la fréquence des crises, la personne « boulimique » peut avoir un poids normal, comme elle peut être maigre ou obèse.

À propos Denise Abou Jamra

Laisser une réponse