Accueil > Articles Quotidiens > Une « pomme » ou une « poire » ?
Une « pomme » ou une « poire »

Une « pomme » ou une « poire » ?

Non, je ne parle pas de votre dessert… mais de la forme de notre corps que nous avons tendance à avoir avec quelques kilos en extra, qui feront notre corps ressembler à une pomme (Androïde) ou à une poire (Gynoïde).

En fait, et indépendamment de notre IMC (déjà discuté sur cette page – consultez l’article plus bas), nous distinguons deux formes d’obésité qui sont identifiées selon le type de répartition de la masse grasse :

1- L’obésité androïde (pomme). Dans ce cas, la masse grasse s’installe dans la partie supérieure du corps, en particulier au niveau de l’abdomen, donnant un ventre volumineux. Cette forme est plus dangereuse pour la santé car elle favorise l’apparition de certains problèmes d’hypertension, de diabète ou de troubles cardiovasculaires.

2- L’obésité gynoïde (poire). Dans ce deuxième cas, la masse grasse s’installe dans la partie inférieure du corps, en particulier au niveau des fesses et des cuisses. Cette forme aura moins de conséquences sur la santé mais elle risque d’entraîner principalement des problèmes articulaires ou des insuffisances veineuses.

Enfin, et quelle que soit la forme identifiée chez l’un d’entre nous, la solution repose toujours sur le bon suivi d’un régime alimentaire équilibré accompagné d’une activité physique régulière.

À propos Denise Abou Jamra

Laisser une réponse