Accueil > Articles Quotidiens > Les suppléments de vitamines !!! Sont-ils les amis ou les ennemis du bien ?
Les suppléments de vitamines

Les suppléments de vitamines !!! Sont-ils les amis ou les ennemis du bien ?

De plus, qu’en est-t-il de la vitamine E ? Eh bien, la vitamine E est une vitamine liposoluble dont le nom scientifique est « tocophérol ». Puisque notre organisme est incapable de la fabriquer, c’est pour cette raison qu’elle doit être apportée par l’alimentation. Les sources les plus importantes de la vitamine E sont essentiellement les huiles (spécifiquement l’huile de tournesol), les margarines à base d’huile, les fruits secs oléagineux (amande, noisette, noix et pistache) et les poissons gras. La vitamine E est présente également dans la partie grasse de certains aliments. Nous remarquons parfois que cette vitamine est conseillée en doses thérapeutique en raison de son rôle protecteur dans toutes les maladies où le phénomène d’oxydation intervient.

Mais, qu’en est-il des suppléments de vitamine E dont les mérites sont vantés par un bon nombre de revues et de publicités ? Eh bien, attention ! Ces suppléments de vitamine E contiennent de fortes doses qui dépassent plus que largement nos besoins quotidiens. Aussi, un nombre croissant d’opinions se fait entendre pour mettre en doute l’intérêt et même l’innocuité de ces suppléments. Et donc, la question essentielle que je me pose ici est de savoir l’intérêt de ces suppléments chez une population bien nourrie. En effet, la consommation de vitamines provenant d’une alimentation normale n’a jamais révélé la présence d’effet nocif. Ainsi, il nous est très facile de nous procurer toutes les vitamines que nous avons besoins par voie d’une alimentation saine et variée.

Par conséquent, nous ne devons pas recourir aux suppléments comme s’il s’agissait d’un produit insignifiant qui s’éliminerait en cas de surplus. Ainsi, il est indispensable de remettre en question régulièrement, et en accord avec le médecin traitant, l’utilité de ces suppléments. Retenons, pour finir, que la tendance vise l’élimination autant que possible des compléments alimentaires non indispensables. Ceci nous mène donc à conclure que nous devons toujours nous concentrer sur la variété dans notre assiette !

À propos Denise Abou Jamra

Laisser une réponse